A la découverte de soi-même

C’est simple : chaque fois qu’on a l’impression de savoir précisément ce que l’on attend de l’existence, quelqu’un surgit et bouleverse toutes vos certitudes.
Douglas Kennedy
.
Vous avez certainement déjà pensé à la personne que vous êtes, en vous comparant à celle que vous étiez. Vous avez certainement pensé aussi à celle que vous voudriez être. Je ne saurai dire ce qu’il y a de plus difficile entre la deuxième et la troisième.
.
who.jpg
.
Qui étais-je? La réponse à cette question repose beaucoup sur nos souvenirs. J’ai principalement des souvenirs heureux, je crois que j’étais une petite fille pétillante, toujours prête à faire des bêtises. Je crois que j’étais toujours très bien entourée, d’amis, de ma famille. Je crois que cette vie, ces 20 années sont passées à une vitesse incroyable. Qui suis-je à présent? Qu’est ce qui fait de moi, que je suis moi? Je pense au fond que je suis toujours cette petite fille, qui, par les épreuves/évènements qu’elle a traversés, est devenu à la fois plus forte, ou plus fragile, plus ouverte au monde, et plus réservée selon les circonstances et situations rencontrées. Je ne pense pas qu’à ce moment de ma vie, je sache réellement qui je suis, mais d’années en années, de jours en jours, je m’approche de qui je suis réellement et de qui je veux devenir. Bien sur je change, je me forge, je m’adapte, mais dans la continuité de ce qu’il y a dedans, à l’intérieur.
.
J’ai voulu devenir médecin, pour m’occuper d’enfants. J’ai voulu devenir architecte, pour dessiner et inventer. J’ai voulu être styliste pour pouvoir toucher à la fois à l’art et à la mode. J’ai voulu être une sportive professionnelle, pour ressentir chaque jour les effets d’un entrainement ou d’un match. L’accomplissement, le travail de soi. J’ai voulu et cherche toujours à m’améliorer chaque jour. J’ai voulu aussi faire comme les autres, faire comme mes amis ou comme mes parents. Je me suis perdue en cherchant à savoir qui j’étais et qui je voulais devenir. Et j’ai arrêté de chercher, je me suis contentée de vivre chaque jour sans penser au lendemain, en limitant ma pensée, mon stress.
.
Et un jour, je n’étais plus exactement à ma place, je n’étais pas loin, mais pas la. Et à ce moment précis, le moment le plus inattendu, je me suis ouverte à d’autres personnes. Une personne. Une seule personne, je voudrai dire rencontre, mais ce n’est pas forcément sa rencontre qui vous change, mais plutôt les moments échangés avec cette personne, son expérience, sa vision de la vie. Pendant un moment, on jouit de l’amour, de la beauté de la vie. On est dans une bulle. Et puis on prend conscience.
.
Une personne, un être cher, une moitié.
.
Quelqu’un qui, par sa simple présence, a fait de moi quelqu’un de meilleur, quelqu’un de plus heureux. De plus comblé, de plus sûr de soi. Je ne me connais que de mieux en mieux depuis que je la connais. J’ai appris qu’il faut d’abord faire des erreurs si on veut en prendre conscience. J’ai appris que certains souvenirs s’effacent mais d’autres restent si proches qu’on a l’impression de les revivre rien que d’y penser. J’ai appris que la volonté était plus forte que la chance. J’ai appris que bien souvent, la joie était plus forte que la tristesse. J’ai appris que, pour un autre que soi-même, on peut remettre sa vie en cause, changer nos programmes. J’ai appris que quelque fois, on est torturé par les pensées et choix de la personne que nous étions et celle que nous voulons devenir. J’ai appris que l’amour grandit, qu’on est incapable de savoir quelles en sont ses limites, à tel point que ca en devient si fort qu’on ne croît qu’il n’y a plus que ça qui compte. J’ai aussi fini par apprendre que l’amour n’a pas de règle, de frontière, qu’il dépend entièrement de nous. Winston Churchill disait d’ailleurs : « L’histoire me sera favorable car j’ai l’intention de l’écrire ». C’est comme une révélation, les choses s’éclairent. Nos décisions ont un but plus précis, nos actes ont des conséquences sur quelqu’un d’autre que nous. On se rapproche de qui l’on est. Et on fait des projets, et nos objectifs changent… La quête de soi-même continue!
.
A très vite,
Lucie. ❤
Publicités

4 réflexions sur “A la découverte de soi-même

  1. Oooooh ma louloute, c’est un sacré petit papier cela….;)
    Cette fois ci, je n’ai pas été interrompue dans sa lecture… car mon zoziau est un peu loin… mais en même temps il touche mon ❤

    ❤ shoppingwoman

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s